Une fois les fruits triés, lavés à l’eau claire, séchés, et selon la nature des fruits, râpés, foulés, dénoyautés, macérés, vient l’étape du pressage. Chez le Pressoir Ardennais, celui-ci se fait de manière traditionnelle et progressive, ce qui permet d’écouler naturellement le maximum de jus. Un vrai travail à la main est effectué lors du mélange.

Dans la mesure où le jus de fruits, très fragile, ne peut se conserver que quelques heures à température ambiante, dès sa sortie du pressoir, il fait l’objet d’une pasteurisation raisonnable et maîtrisée. Ceci afin de respecter les propriétés nutritionnelles et gustatives du fruit d’origine. Elle débarrasse le jus de ses principaux ennemis (levures, moisissures, bactéries) tout en bloquant tous les phénomènes d’oxydation qui pourraient altérer la couleur initiale et le goût du jus.

Nous ne clarifions pas les jus, qui gardent de ce fait leur apparence la plus naturelle (pas de clarification enzymatique conformément à notre souhait de rester au plus près du produit brut). Au cours des mois, un dépôt pourra se former. Ce dépôt est parfaitement naturel et donc normal : il sera plus ou moins important en fonction de la maturité de vos fruits. Il est bon d’agiter la bouteille avant de servir le jus.